La Vie des maîtres – Livre audio

« La Vie des maîtres » de Baird Thomas Spalding
lecture de Laurent Fendt
– livre audio : 7 euros –

« Le 22 décembre 1894, onze scientifiques américains se réunissent à Potal, petit village de l’Inde. Sceptiques par nature, ils n’acceptent aucune vérité a priori, mais certains phénomènes religieux les intriguent. Ils décident de vérifier de leurs yeux les prodiges accomplis par les Maîtres orientaux. Car en Inde, au Tibet et au Népal existent des hommes aux facultés étonnantes qui communiquent à distance, voyagent par lévitation et guérissent les infirmes. Les savants découvrent, peu à peu fascinés, des lois physiques et psychiques encore inconnues : grâce à une ascèse aux règles bien établies, l’esprit devient capable de maîtriser la matière, et même de quitter son enveloppe charnelle. Au contact de cette hiérarchie invisible des Maîtres de sagesse, ils commencent un itinéraire spirituel qui va les mener à la découverte de leur Moi profond, intemporel et éternel. »

« Baird Thomas Spalding » est un écrivain américain. Il est surtout connu comme auteur de La Vie des Maîtres, ouvrage relatant son voyage qui lui a fait côtoyer des êtres aux pouvoirs étonnants.

Il naît dans une famille qui fait commerce avec l’Inde depuis trois siècles. À l’âge de quatre ans, il effectue son premier voyage dans ce pays. En 1894, s’intéressant à la spiritualité, il participe à une expédition qui le mène au Népal, au Tibet et dans les Himalayas.

C’est seulement en 1921 qu’il relate ses expériences dans La Vie des Maîtres, où il affirme avoir rencontré des personnes aux pouvoirs étonnants, dont Jésus-Christ même. » – Source

plus de 13h de lecture.

Lecture de Laurent Fendt

Découvrez ce livre audio

Extrait :

Cliquez pour recevoir gratuitement plus d’une heure de lecture de livres audio : « Un homme debout », « L’illumination n’est pas ce que vous pensez » et « La porte mystérieuse du Mont-Saint-Michel », soit plus de 4 heures de lecture audio !

Commandez ce livre audio :
Cliquer ici

Commander le livre : ici

 

2 COMMENTAIRES
  • dubosc anne-marie / 3 avril 2018

    j’ai lu et relu la vie des maitres mais cela me plairait de l’écouter en audio, par contre je ne trouve nulle part l’endroit où je peux l’acheter dans sa forme audio lue par L.Fendt sur votre site. Où puis je le trouver ? Merci Anne-Marie

  • Arnaud / 6 mai 2018

    Je n’ai pas bien cerné le passage où vous pensez que certains éléments sèment le doute sur la date à laquelle cette expédition aurait eu lieu. Et vous donnez quelques exemples:
    « Avec la technologie l’être humain réussira à faire ce que les maîtres eux-mêmes arrivent à faire de façon naturelle. »
    Quelle est le lien avec la TV ? En quoi ces propos laissent entrevoir qu’ils ont été écrit à une époque où la TV existait ? (2′)

    Il y est dit que tout est énergie et pour vous ces propos semblent obligatoirement possible qu’à partir d’émergence de la physique quantique. C’est oublier que cela fait des millénaires que les maîtres de sagesse des voies non-duelles (bouddhisme, indouisme, la kabbale juive, la mystique chrétienne y compris dans la bible…) décrivent le réel comme un monde IMmatériel bien que celui-ci nous APPARAISSE comme fait de matière existant en soi. TOUS les textes des grandes traditions abordent cela, depuis des milliers d’années avant la physique quantique. En quoi que dire que tout est énergie prouverait que l’aventure ait eu lieu après l’arrivée de la physique quantique ? Serait-ce la physique quantique qui aurait « inventer » la nature même des apparences ? D’innombables yogis des grandes traditions contemplatives non-duelles ont réalisé par « la Vue » que nos perceptions ne sont « qu’énergie-esprit ». Et en particulier les sages himalayens dont il est possible d’étudier, pratiquer et réaliser leurs expériences-réalisations spirituelles.

    Pour revenir sur cette phrase « la matière s’agglomère d’abord en pensée avant de la matérialiser cristalliser dans la matière. »
    Votre façon d’exprimer la chose, ou votre intention, on a l’impression que vous prêtez des thèses dualistes à ces dires. En effet, les sages himalayens (relayant les réalisations du bouddha) disent que ce que nous percevons est uniquement esprit donc que toute perception est de la nature du rêve (les causes contribuant à ces apparitions est un autre sujet). Donc la nature des apparitions sensorielles (par exemple la matière perçue) est en vérité semblable au rêve donc vide de toute substance, « union de la forme et de l’espace ». Il en est ainsi et en sera toujours ainsi de la nature des apparences, qui ne sont que les rayonnements de nos consciences sensorielles. Ce n’est que « dans un second temps », sous la force de cognitions erronées que le sujet à l’impression que ce qu’il voit relève de la matérialité. Ce n’est donc que dans un second temps que l’émergence d’une SENSATION de matérialité se superpose aux apparitions générées par la conscience visuelle. Lorsque cette SENSATION de matérialité émerge, le sujet est alors persuadé qu’il regarde de la matière qui est extérieure lui-même. La matière vient de « se cristalliser » et « apparait » en tant que matière dans son expérience.
    C’est à la lumière de ce processus qu’on doit entendre les propos des kabbalistes affirmant qu’au départ « tout est lumière puis il y a cristallisation ». (Les sages himalayens parlent quasiment le même langage, mais parle du même processus perceptif.) Ce type de phrase parle donc de la genèse de nos perception à la première personne et non du monde de la matière lui-même. Ce type de phrase parle de la nature de ce que l’on ce que l’on perçoit, de la genèse de nos perceptions et non de lois physiques.
    La phrase « la matière s’agglomère d’abord en pensée avant de la matérialiser cristalliser dans la matière. » est me semble-t-il surtout à entendre dans ce sens et non pas dans celui qui consisterait à dire que la matière solide perçue (en mode duel) est produite (donc existante) par l’esprit.
    Quant aux guerres à venir : il ne faut pas sortir de la cuisse de Jupiter pour affirmer à la fin du XIXe siècle que l’humanité connaitra des guerres dans le futur. Donc cette affirmation n’est pas en elle-même un élément permettant de douter de la date de l’aventure.

    Merci pour l’éventuel échange. Je vais consulter le livre.

    Cordialement

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

X