Frédérique & Patrice Brasseur

« Où va le monde ? – Sur les traces d’Hercule »

Vous êtes nombreux à vous poser cette question : « Où va le monde ? » mais en ayant un regard duel sur le monde, force est de constater que la réponse est souvent : « pas bien loin… »

Frédérique & Patrice Brasseur nous offre la possibilité de voir le monde en prenant beaucoup de hauteur, notamment à travers les chroniques de Patrice et Frédérique sur HYM.MEDIA que vous retrouvez mensuellement, mais aussi et surtout à travers ce livre remarquable où vous suivrez Hercule, ce héro de la mythologie, qui, en parcourant ses 12 travaux, chemine de manière archétypale sur l’échelle de l’évolution de la conscience. Échelle par laquelle nous sommes tous destinés de gravir les échelons.

Ce qui est d’autant plus intéressant quand nous suivons ses pas, c’est que cette évolution de conscience suit un plan d’une courbe sinusoïdale qui nous montre la chute dans nos incarnations, avec l’oubli de la source d’où nous sommes issus, et la remontée avec la conscientisation de notre individualité reconnectée à cette même source.

Venez découvrir les différentes étapes qui nous incombent, ainsi que le seuil que notre humanité est prête à franchir pour rentrée de plein pieds dans l’aire du Verseau et toutes les implications que cela a pour notre quotidien, mais aussi celles qui dessineront demain.

La carte n’est pas le territoire mais elle est d’une grande aide pour que chacun puisse comprendre là où il en est.

« Où va le monde ? Sur les traces d’Hercule » est une une formidable épopée des différentes stades que nous traversons pour retrouver la conscience de nous-même. L’ego au service de notre âme, faire de nous ce que nous sommes déjà, des êtres en conscience de notre éternité mais avec la mémoire expériencielle de ce que sont la Vie et l’Amour.

Interview en 3 parties

– 1ère partie –

– 2ème partie –

– 3ème partie –

 

Pour commander le livre : ici
Le site internet de Frédérique & Patrice : www.psychosophie.com
le site des éditions Solid’Air: editionssolidair.com
Leur page Facebook

Un grand merci à …

Thomas Govaerts : talentueux réalisateur du générique « Quantic Planète »
Nibana pour sa musique « Among Thoughts »

5 COMMENTAIRES
  • Barron Joëlle / 27 décembre 2019

    Bonne et sympathique démarche des auteurs, cela va dans le bon sens. Manque un brin de synthèse
    Bonne continuation
    Jeb

  • Le Parmentier Christina / 29 décembre 2019

    Merci infiniment SAINT lAURENT le couturier de nos âmes …
    en compagnie de tes invités aussi perchés les uns que les autres
    et présentement avec le guide du routard topissime
    Merci Merci Merci
    Christina

  • Catherine Perinet / 18 janvier 2020

    Merci merci.
    Un très bel entretien bien mené… passionnant.

  • Thierry Garcia Munoz / 23 janvier 2020

    Bonjour Laurent. Je viens de terminer le visionnage de l’entretien que j’ai regardé et écouté en plusieurs fois. Une fois de plus, c’est pour moi du Nectar et comme pour Denis Marquet avec qui j’ai eu le sentiment par moments de retrouver du Franck Lopvet, j’ai cette fois entendu du Denis Marquet dans le récit de Frédérique et Patrice Brasseur. Cela résonne en moi de manière tellement juste au regard de mon expérience de vie que je peux saisir le sens du pourquoi « cerise sur le gâteau » depuis ma compréhension. Un grand Merci.

  • Stephane / 15 janvier 2021

    Bonjour. Merci pour ces interprétations précieuses du mythe. En ce qui concerne le taureau on aurait pu parler que nos désirs correspondent sans doute à nos potentiels aussi , c est ce que symbolise le taureau également, le tout étant d apprendre à les déployer au mieux pour le bien commun. Sur ce passage également le cote curet qui fait sa morale sur les désirs égotiques me reste vraiment coincé dans la gorge , pas parcequ’ il n est pas justifié mais parcequ’ un élément déterminant au préalable me semble oublié: je pense que si il existe de l l’émotionnel a ce niveau c est aussi peut être a cause d une mémoire historique partagée. Ce n est pas la première fois qu on nous propose l établissement d un bien commun, notamment après guerre. Ca n a pas si mal fonctionné mais qu avons nous appris de cette organisation qui a périclité ? Et pourquoi une bonne partie d entre nous (dont je ne fais pas partie) ne croit plus au bien commun ? C est une question de relation au monde extérieur qui est posé et matériel, et mise en reflet avec la question du rapport au mental qui a été abordé précédemment dans cette échange : la morale ? Les valeurs ? La pseudo démocratie et concept républicain s en est chargé. Et la question du rapport et des formes de relation ? Tout a été vendu au capitalisme : la question de la technique, des pratiques, du rapport a soi, de la  » rétention tertiaire  » dirait b stiegler qui nous a quitté l annee dernière et nous a laissé son œuvre de plaine commune en chantier. Les supports de mémoire comment en prendre soin ? C est la question essentielle pour le rapport au monde après celle du rapport a soi et qui est trop peu évoqué sauf dans l importance de la proximité et du retour au local (sans perdre le lien avec le distant). Question essentielle pour retrouver des savoirs faire et savoir être en relation a la co naissance de soi, la coopération et le solidaire, et donc retrouver confiance en soi et aux autres. Sinon la question de l agir au-delà du paradigme victime bouc émissaire égotique me paraît stérile pour les personnes oublieux de leur ame. C est peut-être une vision qui est abordé plus tard dans les travaux mais je trouve qu elle manque terriblement avec le travail du taureau. Desole mes trippes ont parlé ça ne remet pas en cause du tout ce trésor d’exegese des travaux si je puis dire Merci encore!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.