Homme de paille, la nature de la cage

« Alors que l’économie est au bord de l’effondrement et que plus de 50% de la population au Royaume-Uni et aux États-Unis sont désormais endettés, la situation semble se détériorer. Les taux de suicide chez les hommes âgés de 35 à 55 ans ont été plafonnés et la majorité peut être directement liée à la dette et à la pression exercée par les agents de recouvrement et les banques. Les suicides ont également augmenté chez les étudiants de troisième cycle directement liés à la dette et aux énormes prêts étudiants.

« Strawman – The Nature of the Cage » montrera que l’argent n’est qu’un système de croyance et qu’il est toujours frauduleusement créé. Pour cette raison, nous pouvons apprendre à quiconque comment se sortir de la dette sans dépenser un centime.

Si nous pouvons sauver une vie, notre mission est terminée. » Source

Pour en savoir plus : https://oppt.fr/

Par Laurent Fendt

Pour découvrir nos autres séances prenantes

cliquer ici

5 COMMENTAIRES
  • Hans / 16 septembre 2018

    Génial !!!
    Merci Laurent Fendt !
    Est–ce que les informations ont été vérifiées pour la France ? Lois et leurs applications.
    Je vais tâcher de trouver des personnes compétentes, mais sur le plan Suisse d’où je viens (et vis).
    Purée !
    Y’a de quoi faire !

  • Manon / 29 juillet 2019

    Bonjour Laurent Fendt,
    Avez-vous eu des données applicables en France à ce sujet ?

  • Nadia / 20 avril 2020

    Bonjour Laurent, je pense que Valérie Bugault est une bonne personne pour aider à démêler cette question:

  • Pierre / 5 décembre 2020

    Idem pour la France,

    DUDH 1948
    Art 3 Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de SA personne.
    Art 6. Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de SA personnalité juridique.
    Concernant le NOM de famille, l’article 112-2 de l’instruction générale relative à l’état civil (IGREC) oblige l’officier d’état civil à la rédaction tout en lettres capitales. Pour le Prénom l’article 111 dispose qu’il doit être écrit avec une majuscule.
    Pourtant l’article 2 de la constitution dispose que la langue de la République est le français. Tout comme le décret du 2 Thermidor An II (20 juillet 1794) qui dispose que les actes publics doivent être écrits en langue française sur le territoire de la République. Ceci à même été confirmé par une décision du conseil constitutionnel (n° 2001-456 DC du 27 décembre 2001).
    Notons que ces textes mentionnent bien la langue française et non l’alphabet latin. Hors, la langue française n’admet pas cette forme d’écriture tout en capitales pour les noms propres.
    Et, selon la hiérarchie des normes, la constitution prévaut sur l’instruction générale relative à l’état civil qui compile les dispositions législatives et réglementaires et les circulaires. De même que la loi n° 118 du 2 Thermidor An II prévaut sur les lois récentes car plus ancienne et non-abrogée.
    Par conséquent, l’article 112-2 du IGREC est inconstitutionnel car ne prescrivant pas l’utilisation de la langue française. La rédaction du NOM en capitales dans l’acte de naissance est donc bien frauduleux et illégal.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.