Le karma et le concept d’espace temps

Chronique de Coévolution N°13

Dans cette chronique, Jean-Pierre Martinez nous parle du karma et de la notion d’espace-temps, de notre multidimensionnalité.
Notre vision standard de dualité, de bien et de mal, ne nous mènerait-elle pas par le bout du nez ?  De celles qui nécessitent un bourreau, une victime et un sauveur ?

Et toutes ces différentes visions à quelles fin ? Y a t’il une troisième voie ?

N’hésitez pas à laisser vos commentaires.

Bon visionnage !

Discussions ouvertes sur le forum esprit-de-la-nature

Retrouvez Jean-Pierre sur: esprit-de-la-nature.fr et co-cree-action.co

Sa page Facebook
Sa chaine Youtube

4 COMMENTAIRES
  • laguz / 19 novembre 2018

    bonsoir
    pour moi aussi l’ être humain est foncièrement bon , mais il ne le sait pas  » encore » cela va venir
    on n’entend pas souvent ce genre discours ,cela résonne pour moi, mais pas facile de passer à l’ action ici et maintenant,
    par contre pour moi l’équilibre c’est fini, , il faudra que je trouve autre chose, car fracture du pied
    bonne soiré
    laguz

  • Melqi / 20 novembre 2018

    La marche avant_arrière en mode statuquoCriéé. ️
    Hi hi hi hi
    Merci Jean-Pierre

  • Emilie / 6 avril 2019

    je suis d’accord sur la responsabilité personnelle, des choix qu’on fait sans accuser les autres de son malheur.
    mais le problème c’est que ça devient galvaudé, alors que la personne en question a besoin juste d’un peu d’empathie.
    Donner de l’empathie et de l’écoute a une personne après un trauma ça ne veut pas dire qu’on la maintient dans une position de victime, au contraire, c’est une amorce pour que la personne se reprenne dans de la bienveillance

  • NAT / 7 juin 2019

    Une logique d’expérience pour améliorer la conscience au fil du temps (du début de l’unité jusqu’à sa fin qui sera ? )
    On verra cela au cours de nos prochaines incarnations… quelle aventure!
    Qu’est ce que je préfère ressentir, et de là je choisis, je peux évoluer ,
    mon regard sur moi change et ce que je vis aussi
    de là mes actes dans le monde peuvent avoir du sens, quels qu’ils soient!

    Effectivement pour les actes malveillants, on peut aussi se positionner par la justice,
    un comportement répréhensible est encadré par la loi, nous ne sommes pas des victimes !

    comme toujours passage à l’action…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X