SOS maires

Alexandre Boisson était chargé de la protection présidentielle sous Jacques Chirac et Nicolas Sarkosy.
Des prises de conscience successives quant aux intérêts qu’il servait au sein de son travail et concomitamment, un surendettement qui l’amena à la rue, forgèrent dans l’esprit d’Alexandre l’idée certaine qu’un collapse global est imminent.

Pour prévenir à ce qui va advenir, Alexandre s’associe avec Mathieu Coste (Pdg des éditions ChezNous) et André-Jacques Holbecq (économiste, président de l’association Humanum, auteur de plusieurs livres sur le sujet) ainsi qu’avec Vincent Chaudemanche pour lancer SOS Maires, une initiative citoyenne pour accompagner les communes qui désirent être dans une résilience salutaire pour amoindrir les chocs économiques, énergétiques, alimentaires, de santé et de sécurité à venir.

Venez découvrir le parcours d’Alexandre et cette mise en œuvre qui se veut redonner un maximum d’autonomie aux maires de France et d’ailleurs en fonction de là où ils en sont, d’après des initiatives qui sont opératives un peu partout en France ou ailleurs.

Le site internet : www.sosmaires.org
La page facebook du site.

la page facebook d’Alexandre Boisson

Alexandre Boisson a souhaité mettre en perspective Julien Wosnitza, auteur du livre « Pourquoi tout va s’effondrer » pour appuyer ses propos :

En complément, cet excellent article de Clément Montfort, journaliste, réalisateur.

Par Laurent Fendt

9 COMMENTAIRES
  • mazure / 18 mai 2018

    Merci Laurent pour l’info! ENFIN! on avance et ça fait du bien!

  • Daniel Vienne / 19 mai 2018

    Merci Laurent et Alexandre. Quel bel espoir de voir autant de sensibilité, de sincérité et d’engagement venant d’un ancien gardien de la paix d’élite.

  • Crystelle / 19 mai 2018

    Merci Laurent une excellente interview, merci à vous Alexandre Boisson, une interview à écouter d’urgence. Comme quoi, c’est au travers d’un drame parfois individuel ou collectif, comme à l’exemple 2005 et 2006 en France, que cela nous amène à une réflexion et graduellement à une prise de conscience, où nous sommes tous pris et vampirisés par un système incontrôlable et robotique car sans âme, et que c’est avec une force titanesque et collective, puisque le système est global, que nous arriverons à le faire « exploser » je n’aime pas ce terme mais je n’en vois pas d’autres… et que chacun puisse enfin vivre sans s’agenouiller devant un crédit devant une banque pour survivre et d’être obligé de se sustenter indéfiniment grâce à l’industrie alimentaire et vivre à ses dépens et qui elle-même est dépendante de ce système de fou, dans lequel soit sa passe ou sa casse.

  • Daniel Vienne / 19 mai 2018

    Commentaire modifié svp

    Quelle belle énergie de voir autant de sensibilité, de sincérité et d’engagement venant d’un ancien gardien de la paix d’élite.
    Merci Alexandre <3 et à Laurent pour la mise en lumière

  • ANDRE-JACQUES HOLBECQ / 19 mai 2018

    Il apparaît bien que « les banques » dirigent l’Etat. Ma crainte est qu’après l’effondrement qui vient, ce soit encore pire: les banques se substitueront à l’Etat.

    • Glouge / 24 mai 2018

      En effet, mais c’est pas déjà un peu le cas avec Macron au pouvoir? Un Trump qui met des membres de Goldman Sachs au poste des ministres des finances des Etats Unis?

  • Jean Claude MARIE / 19 juillet 2018

    Bonjour
    Ce qui est très grave aussi c’est la justice; si on n’arrête pas l’extension de sa corruption institutionnalisé qui dépassent l’entendement
    SI on parvient pas assaini la justice c’est l’effondrement.

    Association Évolution Judiciaire et Culturelle (Association loi 1901 – JO du 13/09/1995) Lettre ouverte du 17 juillet 2018

    Comment peut-on assainir la justice ?
    Malgré la lettre adressée au Président de la République et à son gouvernement, je suis resté sous tutelle. À vous de juger ! Et voyez comment le diable (l’inconscient) est le plus fort en se servant de la justice, et comment, par l’importance de sa corruption, il s’oppose à ce que nous rentrions dans un monde meilleur. Comprenez bien que si la justice se refuse à réduire le nombre de mises sous tutelle abusives, d’enlèvements d’enfants, de liquidations judiciaires, la délinquance et la grande criminalité, c’est que le tout obéit au même principe. Tout cela, avec les fléaux sociaux, diminuerait au minimum de 50 % dans une société plus juste, qui serait le reflet de la justice, si l’on parvient à l’améliorer. On améliorerait aussi la société et le monde, ceci est compréhensible pour vous. Aussi, dans le jugement de la cour d’appel d’Aix-en-Provence, on lit que : « Devant Madame Christine Peyrache, Magistrat délégué à la protection des majeurs par ordonnance de Monsieur le Président en date du 18 décembre 2017, chargé d’instruire l’affaire. » On comprend que l’esprit est de m’éliminer pour ne pas réduire considérablement le nombre de tutelles pouvant générer une perte du profit de la justice. Aussi, dans un premier temps, cette femme magistrat a suggéré que je suive un traitement psychiatrique, alors que je n’ai aucun traitement, ne bois pas, ne fume pas. Pour la juge des tutelles, ne pas prendre de médicaments, c’est être malade. De ce fait, je vous laisse apprécier son comportement. Aussi, je suis resté sous tutelle abusive, et sous l’autorité cette fois de l’association « Soutien au handicapé mental et physique », alors que je ne suis ni l’un ni l’autre, ce qui est confirmé par le certificat de mon médecin traitant, mais qui n’a aucune valeur contre les certificats de complaisance des experts psychiatres payés par des criminels institutionnalisés pour y trouver leur profit. Ce qui explique le nombre abusif de tutelles et curatelles, de spoliations et le nombre d’enfants enlevés aux familles d’après les vidéos sur Internet, sans compter les abus de la psychiatrie qui sont dénoncés. Françaises, Français, de ma sécurité peut dépendre votre avenir contre les abus judiciaires et psychiatriques. Et je ne pourrai pas vous aider à être des citoyens cosmiques si vous le voulez, et ceci suivant les vidéos de Laura Marie. Aussi, je
    vous demande d’agir contre les abus de la justice qui viole les lois votées par l’Assemblée nationale, ce qui forme l’incompétence judiciaire, et le nombre de dénis de justice que l’on vous cache pour avoir été mal jugés. Françaises, Français, beaucoup d’entre vous pensent que la société va mal ; c’est à cause de l’inconscient qui domine la justice et la psychiatrie, comme la médecine, etc., et c’est ce qui explique le comportement de ces deux entités qui s’acharnent à éviter de le réduire, afin que nous restions prisonniers de cette énergie, pour nous empêcher de passer de citoyen terrestre à celui de citoyen cosmique, ou simplement de continuer notre mutation. Aussi, je vous demande de juger si je dois rester sous tutelle ou pas. Quant au Président de la République, il ne paraît pas avoir compris, pour ne pas m’avoir soutenu, que ses théories s’inversent dans la pratique, si on ne réduit pas l’inconscient qui produit la corruption dans l’institution judiciaire, et qui fait que la justice pour les victimes est le contraire de ce qu’elle devrait être. De plus, sachez que lorsque l’on est mis sous tutelle ou curatelle à cause du certificat d’un expert psychiatre incompétent et de complaisance inscrit sur la liste du procureur de la République, on y reste toute sa vie, et le mandataire judiciaire écrit n’importe quoi pour garder son protégé (victime). Aussi, être sous tutelle et sous curatelle, ce n’est pas comme être en prison, car on n’en sort pas. Avoir découvert la tutelle m’a permis de découvrir l’ignominie étendue de la justice que je ne croyais présente que dans les tribunaux de commerce qui détruisent notre économie d’une manière abjecte, et ceci pour avoir écrit un livre qui, après enquête, a déclenché celle de l’Assemblée nationale. Aussi, j’ai compris qu’il fallait changer la mentalité humaine pour assainir la justice, et pour cela il est capital que l’homme apprenne à sortir du mental pour se libérer le plus possible de son inconscient par son conscient, afin de l’élever pour devenir un citoyen cosmique, et ceci suivant son choix. Pour faciliter ce grand changement, informez vos amis sur les réseaux sociaux afin de contribuer à donner plus de pouvoir aux législateurs pour qu’ils puissent agir contre les abus de la justice, et pour faire connaître l’importance de l’inconscient. C’est parce que je dénonce les abus de la justice que, comme vous pouvez le constater, elle me maintient sous tutelle, afin de se donner bonne conscience. Mais tout a une fin. Et c’est par le « connais-toi toi-même » socratique que nous pouvons élever notre mental pour devenir meilleurs et plus objectifs. Pour en savoir plus : http://www.surmental.info

  • Chantal / 1 août 2018

    En pleine affaire Benalla, les propos tenus par Alexandre Boisson, avant la mise au jour de cette sombre histoire, sont visionnaires. Une interview à écouter jusqu’au bout, c’est parfois touchant et surtout plein de vérité.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

X