SOS maires

Alexandre Boisson était chargé de la protection présidentielle sous Jacques Chirac et Nicolas Sarkosy.
Des prises de conscience successives quant aux intérêts qu’il servait au sein de son travail et concomitamment, un surendettement qui l’amena à la rue, forgèrent dans l’esprit d’Alexandre l’idée certaine qu’un collapse global étant imminent.

Pour prévenir à ce qui va advenir, Alexandre s’associe avec Mathieu Coste (Pdg des éditions ChezNous) et André-Jacques Holbecq (économiste, président de l’association Humanum, auteur de plusieurs livres sur le sujet) ainsi qu’avec Vincent Chaudemanche pour lancer SOS Maires, une initiative citoyenne pour accompagner les communes qui désirent être dans une résilience salutaire pour amoindrir les chocs économiques, énergétiques, alimentaires, de santé et de sécurité à venir.

Venez découvrir le parcours d’Alexandre et cette mise en œuvre qui se veut redonner un maximum d’autonomie aux maires de France et d’ailleurs en fonction de là où ils en sont, d’après des initiatives qui sont opératives un peu partout en France ou ailleurs.

Le site internet : www.sosmaires.org
La page facebook du site.

la page facebook d’Alexandre Boisson

Alexandre Boisson a souhaité mettre en perspective Julien Wosnitza, auteur du livre « Pourquoi tout va s’effondrer » pour appuyer ses propos :

En complément, cet excellent article de Clément Montfort, journaliste, réalisateur.

Par Laurent Fendt

6 COMMENTAIRES
  • mazure / 18 mai 2018

    Merci Laurent pour l’info! ENFIN! on avance et ça fait du bien!

  • Daniel Vienne / 19 mai 2018

    Merci Laurent et Alexandre. Quel bel espoir de voir autant de sensibilité, de sincérité et d’engagement venant d’un ancien gardien de la paix d’élite.

  • Crystelle / 19 mai 2018

    Merci Laurent une excellente interview, merci à vous Alexandre Boisson, une interview à écouter d’urgence. Comme quoi, c’est au travers d’un drame parfois individuel ou collectif, comme à l’exemple 2005 et 2006 en France, que cela nous amène à une réflexion et graduellement à une prise de conscience, où nous sommes tous pris et vampirisés par un système incontrôlable et robotique car sans âme, et que c’est avec une force titanesque et collective, puisque le système est global, que nous arriverons à le faire « exploser » je n’aime pas ce terme mais je n’en vois pas d’autres… et que chacun puisse enfin vivre sans s’agenouiller devant un crédit devant une banque pour survivre et d’être obligé de se sustenter indéfiniment grâce à l’industrie alimentaire et vivre à ses dépens et qui elle-même est dépendante de ce système de fou, dans lequel soit sa passe ou sa casse.

  • Daniel Vienne / 19 mai 2018

    Commentaire modifié svp

    Quelle belle énergie de voir autant de sensibilité, de sincérité et d’engagement venant d’un ancien gardien de la paix d’élite.
    Merci Alexandre <3 et à Laurent pour la mise en lumière

  • ANDRE-JACQUES HOLBECQ / 19 mai 2018

    Il apparaît bien que « les banques » dirigent l’Etat. Ma crainte est qu’après l’effondrement qui vient, ce soit encore pire: les banques se substitueront à l’Etat.

    • Glouge / 24 mai 2018

      En effet, mais c’est pas déjà un peu le cas avec Macron au pouvoir? Un Trump qui met des membres de Goldman Sachs au poste des ministres des finances des Etats Unis?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

X