Le message des peuples premiers

Le message des peuples premiers

Après avoir réalisé une interview d’Izzy Zephier ou Black spotted horse, chef indiens Lakota, il m’a été donné de faire la connaissance de Paul Fournier.
Paul Fournier est aujourd’hui, en France, un ambassadeur non officiel d’une nation sans État pour les Indiens d’Amérique du Nord, spécifiquement les indiens Lakota.

C’est ainsi que Paul et moi-même avons décidé de réaliser cette rencontre avec notamment My Lê Roy, représentante des peuples premiers de Mongolie et du Viêtnam ainsi que Marina Leoni, représentante du peuple Maori d’Océanie.

Les thématiques qui nous ont permis de nous fédérer étaient de savoir comment des Européens pouvaient se sentir touchés ou appelés vers ces traditions ancestrales hors de leur culture et, des liens qu’ils ont pu établir avec ces peuples autochtones.
Quels sont leurs messages pour notre monde moderne, nous, peuples dit civilisés ?
Avons-nous quelque chose à apprendre d’eux alors que notre monde, par notre mode de consommation et notre manière d’être, nous précipite au bord du précipice ?

Retrouvez l’actualité de nos invités :
Marina Leoni a créé une association Ô Chœur de la Terre pour partager.
My Lê Roy participe à des voyages initiatiques via l’association Orso
Vous pouvez retrouver Paul Fournier via son blog : Amérindiens et la page Facebook Don de la Terre consacrée aux Indiens Lakota ainsi que la page Facebook de Voix Amérindiennes.

Interview en 2 parties

– 1ère partie –
présentation de la mise en lien de nos invités avec ces différentes traditions et situations de ces peuples racines face à la modernité.

– 2ème partie –
Quelles inspirations, solutions  ces peuples premiers peuvent apporter à notre monde moderne.

En complément, HYM.MEDIA vous invite à regarder ce documentaire :

Un lien pour vous procurer le film documentaire Le temps du 6ème soleil
Bande annonce :

Le film documentaire de Stéphanie Gillard, The Ride, sur la chevauchée qu’entreprennent les Indiens Lakota pour initier leurs enfants et commémorer le massacre de  Wounded Knee :
Bande annonce :

Par Laurent Fendt

5 COMMENTAIRES
  • FUSILS Michel / 13 mai 2019

    Toutes mes félicitations, ravi d’avoir découvert cette nouvelle Table-Ronde, Laurent, après t’avoir rencontré l’été passé, lors de ta venue aux Amis de La Salz pour la 1ère conférence Histoire & Mystère de l’Aude. J’aimerais poser la question à Paul Fournier, s’il a eu connaissance et rencontré l’association de Montauban (Tarn-et-Garonne) Oklahoma-Occitania alias OK-OC oklahoccitania.canalblog.com (dont je me souviens maintenant de les avoir rencontré à Toulouse au milieu des années 90) N’ayant pas retrouvé mes notes de l’époque, voici à peu-près de mémoire et l’aide de leur blog, l’histoire à peine croyable: ‘Des amérindiens sympathisèrent avec des français. Ils décidèrent de faire la grande traversée pour rendre visite à la France, sous je ne sais plus quel Roi. Six Osages furent accueillis triomphalement au Havre le 27 juillet 1827. Ils furent reçu à la cour à Versailles et la mode fut un temps ‘à l’indienne’, comme précédemment aux ‘Turqueries’, sous Louis XIV et Lully. Puis ils furent complètement délaissé, la mode passée. Ils errèrent dans la France, comme des SDF. Trois Osages survivants (d’après le site canal blog) Petit chef , Grand soldat et Femme Faucon arrivèrent épuisés au terme d’un périple de plus de deux ans, en 1829 à Montauban. L’évêque de Montauban, Louis Guillaume Dubourg (qui avait été précédemment évêque de la Louisiane française au siège de St Louis, où il avait envoyé des missions évangéliques chez les Osages et obtenu de nombreuses conversions) les accueilli et organisa une collecte de fonds pour qu’ils puissent rentrer en Amérique. Les Osages n’oublièrent pas et des Montalbanais non plus. A l’initiative de Jean-Claude Drouihet, l’association OK-OC vit le jour en 1989. En juillet 1990 quarante trois Osages Firent leur 1ère visite à Montauban. L’année d’après, c’est un groupe de trente-huit Français de Montauban, d’Occitanie et d’autres régions qui fut accueilli chez les Osages en Oklahoma. Des échanges culturels et des actes symboliques continuèrent entre les deux nations. Par la suite, les amitiés furent étendues à d’autres nations amérindiennes des Etats-Unis, Canada, Guyane. (Voir différents < précédent(s) sur leur blog)

  • Fournier Paul / 15 mai 2019

    Bonjour Michel, Oui en effet j’ai bien rencontré en son temps, l’association Ok OK-OC , pour la simple et très bonne raison, que nous avons eus à travailler ensemble sur un projet de rencontres aux quatre directions, ainsi l’association Amitiés Franco Lakota,Dakota c’est faite co-organisatrice de cette événement à Montauban, j’étais présent avec d’autres adhérents de notre association et d’ailleurs nous exposions déjà des oeuvres en provenance du Sud Dakota, nous avions alors une exposition que nous avions appelés, Mitakuyé Oyacin, des Lakotas ont donc rencontrés des Osages, et à deux reprises nous fûmes présent lors de ces rencontres, pour dire qu’effectivement ce fût de très belles rencontres et de très beaux moments, de plus OK OC fut pour nous , l’occasion d’élargir nos échanges à d’autres Nations,.

    Bien à toi. Paul Fournier.

  • Mala Whye / 18 mai 2019

    Bonsoir à tous les quatre, merci infiniment pour ce partage. vous soulevez finalement la solution de « faire ensemble », on ne peu rien faire seul. Des enseignements vécus m’on bien montrés que l’harmonie se créé dans l’union. Qu’il faut demander pour recevoir… (dans demander j’entend la présence de l’autre entre autre) mais savons nous demander dans notre civilisation où nous devons être toujours fort, autonome, seul, paraître sans être … n’y a t’il pas trop d’arrogance? dans l’arrogance n’y a t’il pas de la colère? dans la colère n’y a t’il pas de l’Amour?

    Demande à Paul,
    J’attendais cet interview, ayant entendu l’Appel de Black spotted horse, je souhaite par le biais associatif contribuer au projet pour le rachat des black hills, puisse tu me guider pour réaliser ma vision.
    Comment Faire, qui contacter?
    Plein d’idées mais besoin d’une structure.

    Biens à toi
    Bien vous tous.

  • Fournier / 20 mai 2019

    Bonsoir Mala, voici mon point de vue, faisons les cinquante premiers pas vers notre propre légende et le reste de nos voeux et désirs du centre du tout ce qui est viendra, c’est cette leçon que j’ai apprise là bas, me concernant et en toute humilité cela fonctionne, maintenant si la même intention se produit en usant du rêve et de l’intelligence collective et avec des personnes alignés sur la même vibration, la même volonté, la même demande, je penses, je crois que tout est possible, et cette place rendu au sacré et en conscience se manifestera.

    Dans d’autres termes, faire descendre l’esprit du sacré dans la matière , l’accueillir, le célébrer est une des meilleurs choses qui dans ces temps troublés, puissent nous arriver .

    Bien à vous et aux vôtres Paul.

    • Mala whye / 20 mai 2019

      Merci Paul, Je m’attendais à une réponse plus concrète mais je prend. Mitakuye Oyasin.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X